30 août 2011

Mardi 30 aout

L veut me voir oui mais voilà, je parts. Nous verrons-nous avant? je n’y tiens pas. Où est la vérité? Nulle part, la vérité n’existe pas. 

Je suis de plus en plus angoissé et très paranoïaque. Problème de travail. Je me vois déjà toucher la précarité du bout de la mitaine. Huit millions de pauvres et moi et moi et moi. 

Je n’ai jamais su me battre. J’ai cultivé un air détaché, je m’en foutiste. Il n’en est rien. Moi un mec à la coule? Mais vous faites semblant ou quoi. Ça ne se voit pas que je suis tout sauf coulant merde? Moi je fais des trous en attendant le grand trou ou pole emploi.

J’ai repris la picole, j’ai repris du poids. Les compulsions alimentaires sont de retour.

Je ne pleure pas, pas encore. Pas de colites non plus. La colite c’est une spécial chômage. L’ulcère c’est pour le désordre amoureux. Dépression chérie, c’est pour la vie.

Plus somatisateur que moi tu meurs. Tumeur de quoi?

L veut me voir mais elle est aux abonnés absent. L fait son cartable. La rentrée c’est vendredi pour les profs. L enseigne l’économie. Un jour je lui ai dit, pour la faire chier, que j’envisageai sérieusement de devenir décroissant. Réponse : c’est juste pas possible. Vendredi je serai en Croatie avec C et Z. L sera dans son lycées. Et jeudi soir? Dans les bras de L? Je n’y tiens pas. Où es la vérité? La vérité n’existe pas. L est aux abonnés absents.

Posté par depress à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mardi 30 aout

Nouveau commentaire